Belgique

Toute l'actualité monarchique de la Belgique.

  • Appelez-moi désormais « de Saxe-Cobourg-Gotha »

    Le 1er octobre la cour d’appel de Bruxelles a rendu son verdict et mis fin à un combat judiciaire de deux décennies. La fille illégitime du roi Albert II, l’artiste Delphine Boël, est devenue officiellement princesse de Belgique.
  • Crise au royaume de Belgique

    Roi depuis le 21 juillet 2013, Philippe de Belgique a reçu hier en urgence le premier ministre Charles Michel. La démission, pressentie depuis des semaines, des ministres flamands issus du N-VA a provoqué une crise politique ouverte au sein du gouvernement.
  • Delphine Boël, future princesse de Belgique ?

    Commencée en 1999, « L’affaire Delphine Boël» devrait enfin connaître son épilogue. Le roi Albert II, qui a reconnu l’artiste comme sa fille légitime après l’avoir longtemps nié, a rappelé qu’il « fallait appliquer la loi ». La maison royale de Belgique devrait compter une nouvelle princesse de Saxe-Cobourg-Gotha.
  • Fête nationale belge sous le signe de la sobriété et de l'émotion

    C’est dans le deuil, visage grave,  que le roi des Belges a prononcé son traditionnel discours au royaume coïncidant avec la fête nationale, cette année placée sous le signe de la sobriété et de l‘émotion. Intégralité du discours à découvrir.
  • La lettre du roi Philippe au président du Congo qui lui répond

    A l'occasion du 60ème anniversaire de l'indépendance du Congo, le roi des Belges, Philippe, a adressé une lettre au président du Congo  où il exprime des regrets pour les crimes commis durant la colonisation. Ce dernier a répondu au souverain des Belges et invité le roi à «réécrire l'histoire de la colonisation»
  • La monarchie katangaise réclame la tête de son souverain

    La princesse Odile Munongo vient d’écrire au roi Philippe des Belges afin que son gouvernement restitue immédiatement les restes du roi M'Siri, monarque de Bayeke, et qu'il présente des excuses publiques.
  • Le discours du roi Philippe

    "Il y a des moments où l’histoire n’attend pas". A la veille de la fête nationale le 21 juillet et dans un royaume en proie aux tensions communautaristes, le roi Philippe de Belgique s'est adressé à la nation à travers un discours engagé dont voici l'intégralité.
  • Le roi des Belges a t-il été véritablement visé par les manifestants ?

    La sécurité du roi des Belges a-t-elle été compromise ? Alors qu’il regagnait le palais de Laeken après une journée de travail, le convoi de Philippe de Saxe Cobourg Gotha s’est retrouvé au cœur d’une manifestation et sa voiture a été soudainement l'objet de jets de projectiles.
  • Le roi des Belges présente ses excuses officielles au Congo !

    Dans une lettre adressée au président de la République démocratique du Congo, le roi des Belges, Philippe de Saxe-Cobourg-Gotha, a présenté, pour la première fois, ses excuses à ce pays d’Afrique centrale pour les crimes et exactions perpétrés durant la colonisation
  • Le roi Léopold II, victime collatérale du Black Lives Matter ?

    Revenu sur le devant de la scène avec la mort de l’afro-américain George Floyd, le roi Léopold II est critiqué pour la politique raciale de terreur au Congo qu’il aurait approuvé durant tout son règne. Derrière les revendications de groupes ethno-communautaristes, une autre vérité qu’ils se gardent bien de mentionner.
  • L’élève « Van België », une princesse héritière qui a de l’aplomb !

    En septembre dernier, Elisabeth de Belgique a intégré l’Ecole royale militaire afin d’y suivre un cursus d’un an en sciences sociales et militaires. Une tradition familiale que souhaitait respecter la princesse, sportive de nature. L’occasion d’apprendre avec humilité son futur métier de reine des Belges.
  • Une princesse, fer de lance du Black Lives Matter

    En critiquant le passé colonial de son pays, la princesse Maria -Esmeralda de Belgique est devenue une des fers de lance de ce mouvement qui a fait tâche d'huile, né après la mort tragique de l’afro-américain Georges Floyd, et qui dénonce le racisme, le colonialisme et les violences policières.
  • «Regrets ou excuses ?», les mots du roi Philippe font débat

    Depuis la publication de la lettre adressée par le roi Philippe au président de la République démocratique du Congo, les réseaux sociaux comme les médias n’en finissent pas de se diviser sur le sens des termes utilisés par le monarque belge.