La pride Bonaparte

Princess Anh BonaparteFille adoptive du prince Charles Bonaparte, la princesse  Anh Letizia Bonaparte a apporté son soutien à la communauté LGBT lors de la pride de Zurich. En publiant une photo sur son compte Instragram, elle a suscité de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux.

Difficile de passer à côté sur les réseaux sociaux tant elle a surpris tout le monde et provoqué de nombreux commentaires divers et variés. La princesse Anh Letizia Bonaparte, soeur du prince impérial Jean-Christophe Napoléon, peu connue du grand public, a publié une photo d'elle sur son compte Instagram, drapée d'un drapeau LGBT. La princesse a en effet participé à la gay pride de Zurich, organisée il y a quatre jours avec pour thème le mariage pour tous . Une revendication de la communauté gay qui sera soumise à référendum le 26 septembre prochain en Suisse.

"C'est un combat que je mène depuis que j'ai 15 ans. Pour moi, soutenir la communauté lgbt ce n'est pas faire la fête et porter le drapeau arc-en-ciel mais c'est surtout leur montrer mon soutien. Personne ne devrait vous dire qui aimer parce que l'amour est l'amour. Même s'il y a encore beaucoup de gens qui ne comprennent pas ce mouvement, je suis convaincu que les nouvelles générations sont une meilleure vision que les générations précédentes qui considéraient l'homosexualité comme une maladie. Nous ne vous demandons pas de comprendre cette cause mais de l'accepter et de la respecter car ils ont toujours été là et seront toujours là !" a déclaré, très engagée, la princesse Anh Letizia Bonaparte sur son réseau social.

Âgé de 23 ans, elle est la fille adoptive de Charles Bonaparte et d'origine vietnamienne. Elle est mannequin et photographe.

Copyright@Frederic de Natal

Date de dernière mise à jour : 07/09/2021

Commentaires

  • Rosa Rita
    • 1. Rosa Rita Le 07/09/2021
    In effetti, è corretto insegnare a rispettare il percorso di vita degli altri esseri umani e non imporre con violenza morale nessun processo di rieducazione forzata.
    Ritengo che il messaggio andrebbe esteso a tutti gli innamoramenti proibiti e combattuti e giudicati da chi, evidentemente, non ha ancora sperimentato un vero innamoramento.

Ajouter un commentaire