Pays-Bas

Toute l'actualité monarchique des Pays-Bas.

  • Amélia des Pays-Bas pourrait épouser une femme et devenir reine

    Hier, le premier ministre des Pays-Bas, Mark Rutte, a annoncé que la princesse héritière Amélia pourra épouser qui elle souhaitera, quelque soit son sexe, sans abandonner ses droits au trône.
  • Prinsjesdag 2021 : Une monarchie à l'écoute de l'Europe

    C’est un rituel annuel. Le Prinsjedag (« Jour des petits princes ») est l’un des jours importants de la vie politique néerlandaise. Hier, face aux élus de la nation, le roi Willem-Alexander de Nassau  a prononcé le discours du trône.
  • Le roi Willem-Alexander condamne les violences anti-confinement

    Face aux émeutes anti-confinement, le gouvernement royal a appelé à ne pas «  capituler devant la racaille » rejoint par  le roi Willem-Alexander et son épouse qui ont vivement condamné la violence des manifestations.
  • Prinsjesdag 2020 : La monarchie batave à la diète

    Le 15 septembre, dans une atmosphère de sobriété quasi religieuse, le roi Willem-Alexander a lu son discours annuel devant les députés et sénateurs convoqués au parlement, réunis pour l’occasion en Etats généraux.
  • Le carrosse royal et Black Lives Matter

    Utilisé depuis la fin du XIXème siècle par tous les souverains de la maison royale des Nassau,, le carrosse royal est devenu l’objet de l’ire des militants du Black Lives Matter . Une pétition en ligne réclame que le carrosse en or, symbole du colonialisme à leurs yeux, soit renvoyé dans un musée.
  • Échec à la reine !

    75 ans après la fin de la Seconde guerre mondiale, le roi Willem-Alexander des Pays-Bas est revenu le 4 mai, lors de son discours, sur les persécutions dont été victimes les juifs néerlandais, ravivant le débat sur le manque de soutien à cette communauté par son arrière-grand-mère, la reine Wilhelmine.
  • Le «Koningsdag »

    Les néerlandais soutiennent leur monarchie. «Koningsdag» aujourd’hui aux Pays-Bas.
  • Des excuses royales

    En visite en Indonésie pour 4 jours, le 10 mars,  le roi Willem-Alexander a surpris l'assistance en présentant ses excuses officielles pour les violences subies par les indonésiens lors de la décolonisation