Le Kronprins Frederik se met au vert !

Frederik du Danemark  Foto Morten KrugerDiffusée sur la chaîne de télévision publique DR1, c’est une mini-série documentaire qui est très attendue par les sujets de la reine  Margrethe II. Divisée en deux épisodes, les danois vont pouvoir découvrir et de nouveau les aventures du prince héritier Frederik qui a traversé par le passé le Groenland et les îles Féroé. Une immersion de plusieurs semaines qui n’avait pas laissé indifférent ce descendant de vikings préoccupé et concerné par les problèmes liés au réchauffement climatique. Un combat personnel pour ce quinquagénaire au sang français venu dénoncer un désastre écologique passé sous silence.  

« Là-bas, vous dépendez uniquement de vous-même. Vous ne pouvez pas demander de l'aide à qui que ce soit ».  Frederik du Danemark à 32 ans lors qu’il décide de rejoindre l’expédition Sirius 2000 et de traverser à traineau le Groenland et les îles Féroé  durant 4 mois. « Loin de tout et seul, c’est une expérience qui m’a profondément marqué avec un seul objectif, celui d’apprendre à rester en vie » se souvient le prince. Diffusé sur la chaîne de télévision publique DR1, c’est un programme qui est destiné à la nouvelle génération de jeunes danois préoccupés par les questions liées aux effets du réchauffement climatique. A travers une mini-série documentaire, les sujets de la reine Margrethe II vont pourvoir suivre le nouveau périple de leur prince héritier qui entend dénoncer les désastres écologiques à venir dans ces deux îles qui appartiennent à la couronne danoise. Des liens importants, historiques et personnels  également évoqués par la souveraine elle-même depuis le château de Fredensborg.

Frederik du Danemark  Foto Morten KrugerUne aventure familiale qui a commencé au cours de la seconde moitié du XIXème siècle lorsque Frederik VII pose pour la première fois le pied sur les iles Féroé, devenues une possession du Danemark durant le moyen-âge. Autonomes depuis 1948 après avoir été occupées par les britanniques durant la Seconde guerre mondiale, un certain sentiment indépendantiste demeure toutefois sur ce territoire à qui la couronne danoise a refusé tout référendum sur cette question. « Je pensais bien me connaître et avoir subi une éducation exigeante » raconte le prince héritier qui reconnaît avoir dû se surpasser lors de cette expédition et qui s’est beaucoup investi dans ce projet en faveur de la cause environnementale. N’hésitant pas à plonger dans les forêts d'algues sous-marines des îles Féroé, il s’est évertué à ramasser les déchets de plastique avec un groupe de jeunes écologistes au sein d’une gorge,  ravis du soutien apporté par Frederik du Danemark. Un prince qui est l’auteur de divers ouvrages dont un,  paru en 2010,  intitulé « Nature et changement du climat au Groeland » ( Naturen og klimaændringerne i Nordøstgrønland ) qui fait foi chez les environnementalistes.

Frederik du Danemark  Foto Morten KrugerEntre deux plats d’escargots qu’il affectionne, sa « french touch » héritée de son défunt père, Henri de Laborde de Monpezat,  la défense de l’éco-système et le combat contre le réchauffement climatique sont des sujets qui tiennent particulièrement à cœur le prince héritier. « Une réalité que l’on ne peut ignorer » avait rappelé lors d’un colloque sur l’environnement organisé en 2019, avertissant de la menace que faisait peser la fonte des glaces sur certaines côtes de la planète, très perceptible au Groenland. Un documentaire réalisé bien avant la pandémie de coronavirus comme le précise le secrétariat de la reine, qui a effectué son dernier voyage aux Féroé en 2018, et agrémenté d’images d’archives sur les différentes visites des membres de la maison royale dans ces îles, véritable poumon écologique et géologique du royaume.

Frederik du Danemark  Foto morten krugerLe prince Frederik n’est pas le seul membre de la maison royale à être engagé dans ce combat puisque son épouse, la princesse Mary, mère de leurs 4 enfants, est également présidente du Fonds mondial pour la nature (WWF) local. Le 21 mai dernier, elle a vivement encouragé ses compatriotes à s’investir dans ce défi mondial en partageant leurs photos de nature sur le réseau social  Instagram. « Au cours de la dernière année, beaucoup se sont aperçus que la nature est devenue plus importante pour eux. Nous ne pouvons pas considérer la nature et toute sa beauté et sa richesse comme acquises. La nature du Danemark est sous pression et de nombreuses espèces uniques animales, végétales et champignons risquent de s’éteindre » n’a pas hésité à rappeler la princesse héritière.  Une famille royaLe qui ne tarit pas d'éloges sur la jeune écolo-militante (controversée) Greta Thunberg, mondialement connue,  jugée « intéressante et stimulante » selon les propos du prince Joachim, frère du prince Frederik.

Copyright@Frederic de Natal

Date de dernière mise à jour : 27/05/2021

Ajouter un commentaire