Davoud Pahlavi dénonce les méfaits d'une mollarchie kleptomane

Cousin du prince Reza Pahlavi, potentiel héritier au trône du Paon, le prince Davoud a pris la plume et publié un éditorial sur le site d'information Atlantico. Il appelle à une intensification de la pression sur le régime des mollahs et à un soutien accru de la part des pays occidentaux en faveur des opposants iraniens. Il accuse la République islamique de contribuer à la déstabilisation du Moyen-Orient, soulignant ainsi le risque d'un conflit régional de haute intensité.

En 1979, à l'âge de sept ans, le Prince Davoud se retrouve au cœur de la révolution qui marque la fin de la monarchie des Pahlavi. Préservée en raison de l'opposition de son père au Shah, sa famille commence cependant à ressentir les menaces croissantes et les pressions du régime au fur et à mesure que celui-se durcit. Face à cette situation, elle prend la décision de s'exiler en 1982. Après un passage en France où le prince Davoud poursuivra ses études, elle trouve refuge en Suisse, où lui-même vit encore actuellement. En tant qu'opposant au régime des mollahs, il se revendique monarchiste et nationaliste, affirmant et affichant ses convictions avec une certaine détermination.

 

 

Le prince Davoud dénonce une mollarchie kleptomane

Une nouvelle fois, il a choisi de s'exprimer à travers un manifeste publié sur le site d'information Atlantico. Évoquant la tragédie qui se déroule en Iran depuis 45 ans, une "parenthèse néfaste dans notre histoire", il condamne vigoureusement un régime kleptomane et mafieux qui s'est enrichi au fil des décennies. Il accuse cette "mollarchie" d'avoir fait "main basse sur les richesses naturelles et industrielles du pays, persécutant les minorités ethniques et sexuelles". Selon ce possible hétitier au trône du Paon, la majorité des Iraniens rejettent désormais ce régime "confronté à la contestation et à une multitude de crises - économique, sociale, environnementale, sanitaire - se trouvant au plus mal, fragilisé par des dissensions internes". Il dénonce également une politique de répression brutale exercée contre les opposants, emprisonnés ou tués par la théocratie dans le slience assoudissant de la communauté internationale.

 

L'Iran derrière l'attaque du Hamas sur Israël ?

Selon le prince Davoud Pahlavi, il n'y a aucun doute que l'Iran constitue actuellement une menace pour la stabilité des démocraties occidentales. Il affirme que l'Iran soutient et coordonne les actions terroristes du Hamas, du Hezbollah et des Houthis contre Israël. De plus, le prince accuse les dirigeants iraniens de ne reculer devant aucune infamie pour exercer une pression contante sur l'Europe, notamment en capturant des ressortissants innocents qui se trouvent dans les geôles iraniennes. Il allègue même que les mollahs financent le Hamas et ont facilité la coordination de l'attaque terroriste du 7 octobre contre l’État hébreu. " Leur seule arme consiste à créer le chaos à l’extérieur de leurs frontières, car ils savent qu'en cas de conflit ouvert avec les puissances occidentales, ils ne font pas le poids "  affirme Davoud Pahlavi.

Le prince Davoud insiste sur la nécessité de rompre avec les anciens schémas et de miser sur ceux qui représentent déjà l'avenir. Face à la menace actuelle posée par la République islamique d'Iran, tant pour le Moyen-Orient que pour l'Europe, il souligne que c'est ce que réclame le peuple iranien et ce que dicte le bon sens politique. Selon lui, le retour à la démocratie passe inévitablement par la voix de son cousin, le prince Reza Pahlavi, leader de l'opposition et fils du dernier Shah. " Un nom qui est de plus en plus scandé par les jeunes Iraniens, qui voient en lui le symbole d'un avenir prometteur, incarnant un espoir de modernisme, de retour à la stabilité sociale et économique, ainsi que de vision géostratégique "  déclare le prince Pahlavi qui continue d’avoir foi en l’avenir pour son pays et dont il espère refouler le sol, une fois celui-ci libéré de sa dictature islamique.

Copyright@Frederic de Natal

Date de dernière mise à jour : 14/11/2023

Ajouter un commentaire