Le roi du Bahreïn célèbre son Jubilé d'argent

Pour le 25e anniversaire du règne d’Hamad ben Isa Al Khalifa, le souverain du Bahreïn a prononcé un discours poignant où il a rappelé l'héritage exceptionnel, légué par son prédécesseur dans lequel il place ses pas. 

Le roi du Bahreïn, Hamad ben Isa Al Khalifa, a célébré son Jubilé d’argent très sobrement.  Il a prononcé un discours où il a pris le temps de saluer son prédécesseur, le Cheikh Isa bin Salman Al Khalifa, son père. « C’était plus qu'un dirigeant pour la nation bahreïnienne. Il était un père bien-aimé, un frère et un ami fidèle pour chaque habitant du pays. Son leadership et son héritage humanitaire ont façonné l'image d'un Bahreïn civilisé, reconnu pour sa loyauté, sa tolérance et les qualités exceptionnelles de son peuple » a déclaré le monarque

 

 

Un monarque qui tire le bilan de ses 25 ans de règne

Rappelant le vœu solennel pris "en tant que gardien de cette alliance", il a réitéré sa détermination à poursuivre le processus de construction et de développement initié depuis son couronnement et qui doit élever le statut du Bahreïn au rang de civilisation moderne. Associant les divers membres de sa famille, ses fils, aux nombreuses réformes qui ont amélioré la vie de se sujets, le roi du Bahreïn s’est félicité de la mise en place de la Charte d'action nationale qu’il considère comme « l’étendard de la renaissance » de son royaume. Convaincu que le drapeau de Bahreïn continuera de flotter haut, préservant l'intégrité du royaume sous la protection des forces nationales, il a conclu son discours en soulignant sa volonté de renforcer la coopération avec  les nations « frères et amies » afin de perpétuer ainsi son rôle en tant que bastion de sécurité, de coexistence et de tolérance culturelle dans la péninsule arabique. 

 

 

Une dynastie sunnite, un royaume chiite

Le roi Hamad ben Isa Al Khalifa est né le 28 janvier 1950 à Riffa, troisième fils du défunt émir, Cheikh Isa bin Salman Al Khalifa, et de la princesse Mouza bint Hamad Al Khalifa. Éduqué au Bahreïn et à l'étranger, il a effectué son service militaire en tant que sous-lieutenant dans les forces armées bahreïniennes avant d’occuper plusieurs postes de responsabilité au sein de l'armée, acquérant une expérience reconnue dans le domaine de la défense nationale. Le 6 mars 1999, à la suite du décès de son père, Hamad ben Isa Al Khalifa a accédé au trône du Bahreïn. Dès le début de son règne, il a entrepris des réformes audacieuses pour moderniser le pays sur les plans politique, économique et social. Ces réformes ont renforcé les institutions du Bahreïn, promu le dialogue national et élargi la participation citoyenne dans le processus décisionnel.

Le règne du roi Hamad a été marqué par un engagement envers le pluralisme politique et la promotion des droits de l'homme. Il a personnellement supervisé la rédaction d’une Charte nationale, établissant la voie vers une monarchie constitutionnelle parlementaire et garantissant des droits fondamentaux à tous les citoyens dans un pays marqué par le « Printemps arabe » (2011). Durant un mois, le royaume avait été secoué par de violentes émeutes avant que celles-ci ne soient réprimées grâce à l’intervention de l’armée saoudienne. Des manifestations qui avaient alors démontré l’antagonisme religieux existant entre la monarchie dominée par une famille sunnite dans un pays majoritairement chiite

Copyright@Frederic de Natal

Date de dernière mise à jour : 07/03/2024

Ajouter un commentaire