Filip Karageorgévitch exprime sa solidarité envers les serbes du Kosovo

Dans un message empreint de compassion et de compréhension profonde, le prince Filip Karageorgévitch a souligné la difficile réalité des Serbes qui demeurent et subsistent au Kosovo. Il a rappelé que seul celui qui a partagé leur vie quotidienne peut réellement comprendre leur douleur.

Le prince Filip, 41 ans, a adressé ses plus sincères condoléances aux familles des victimes du nord du Kosovo, déclarant lors d’une interview accordée au Kosovo-online le 27 septembre 2023, que la perte de ces vies et les tragiques événements des jours précédents dans cette région représentent une immense perte pour le peuple serbe et pour la Serbie tout entière. 

 

Un appel à l'unité et à la compassion 

« Il est difficile, non seulement en ces jours sombres, mais aussi au cours des mois, années et décennies passées, de se mettre à la place des Serbes qui restent et survivent au Kosovo-Métochie. Seul celui qui a partagé leur existence, ne serait-ce que brièvement, peut réellement comprendre leur souffrance et le fardeau de la Croix qu'ils portent sur leurs épaules au Kosovo-Métochie. En se rendant sur place, on peut personnellement saisir toute la complexité, l'incertitude et la peur dans lesquelles ils vivent au quotidien », a expliqué le petit-fils de Pierre II qui s’exprime une nouvelle fois après les derniers incidents qui ont une nouvelle fois ravivé les tensions entre les deux communautés au bord de la guerre civile. Profitant de cet entretien, il lance un appel pressant à tous, les invitant à éviter les analyses inappropriées et les discours offensants envers le peuple serbe du Kosovo, que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans les médias. Il ajoute même que si les autres ne peuvent pas leur offrir d'aide tangible, ils ne devraient pas alourdir les jours déjà bien trop difficiles et la vie pénible qu'ils endurent par des paroles blessantes. « Les Serbes du Kosovo aspirent à demeurer dans leurs foyers ancestraux malgré les défis insurmontables auxquels ils font face » renchérit le prince Filip.

 

Une voix qui monte de plus en plus dans l'espace public

Le prince Filip a également appelé la presse à couvrir les événements tragiques au Kosovo-Métochie avec plus de sobriété et de précision, afin de ne pas aggraver la situation déjà complexe pour le peuple serbe dans cette région. Il a exhorté les acteurs politiques à la retenue, les invitant à éviter les déclarations incendiaires et populistes qui pourraient exacerber la situation actuelle. En outre, le prince Filip a exprimé son soutien indéfectible à l'Éparchie de Raška-Prizren et à l'Évêque Teodosije, autorités religieuses qui ont appelé les deux communautés au calme. Soulignant leur dévouement au peuple serbe au Kosovo, les désignant comme les seules voix de la raison dans cette région, « ils incarnent également l'unique autorité légitime pour représenter et défendre les droits fondamentaux du peuple serbe au Kosovo » selon le fils du prince Alexandre.

En ces temps difficiles, le prince Filip Karageorgévitch s’élève de plus en plus en tant que voix compatissante, appelant  régulièrement à la solidarité et à la compréhension dans un monde souvent marqué par la division. Son message résonne ici comme un appel à l'empathie et à l'unité, rappelant à chacun que dans la compassion mutuelle réside dans la clef d'un avenir meilleur pour tous. L’héritier à la couronne peut aussi compter sur le soutien des mouvements monarchistes présents au parlement qui rassemblent environ 20 députés (répartis au sein de deux alliances) et d’une opinion publique qui souhaite à plus de 30% le retour de la monarchie. 

Copyright@Frederic de Natal

Date de dernière mise à jour : 05/10/2023

Ajouter un commentaire