La Couronne de Roumanie en soutien à la Moldavie

En visite à Chisinau, la princesse Margareta et le prince Radu ont rencontré la présidente Maia Sandu afin de discuter du processus d'intégration de la République de Moldavie à l’Union européenne. Ainsi que du soutien que la Couronne peut offrir à cette ancienne province historique de la Roumanie devenue indépendante au lendemain de la chute du mur de Berlin.

Lundi 13 novembre 2023, les représentants de la Maison royale ont été accueillis à l'aéroport international de Chisinau par l'ambassadeur de Roumanie en République de Moldavie, Cristian-Leon Țurcanu. La délégation était composée de la princesse Margareta, Curatrice du trône, du prince Radu, son époux, du chef de la Maison de Sa Majesté, Constanța Iorga, et de son chancelier, Traian Sârcă.

La Couronne de Roumanie en soutien à la Moldavie

« Sa Majesté et le Prince Radu sont arrivés à Chisinau, où ils auront des réunions dans diverses institutions de l'État » pouvait-on lire sur la page Facebook officielle de la Famille Royale de Roumanie, donnant le ton de cette visite qui a fait l'objet de divers reportages télévisésLa princesse Margareta a souligné l'importance historique et morale du soutien de la Couronne à la République de Moldavie dans son processus d'adhésion à l'Union européenne (UE). Elle a rappelé le rôle des membres passés de la famille royale dans l'histoire moderne de la Moldavie et a affirmé que ce soutien continu était un devoir historique. « Soutenir la République de Moldavie dans son idéal d'adhésion à l'Union européenne est un devoir historique et moral pour la Couronne de Roumanie. Le roi Ferdinand et la reine Maria, mes arrière-grands-parents, sont considérés dans ce pays-frère comme les "pères" de son histoire moderne, et le roi Michel (Mihai), mon père, reste respecté et admiré, tant par la nation que par les autorités politiques »  a déclaré la Princesse Margareta. 

La Moldavie, menacée par la Russie, souhaite entrer dans l'Union européenne

La réunion entre la fille du roi Michel Ier et la présidente de Moldavie a eu lieu dans les locaux de l'Administration Présidentielle à Chisinau. Maia Sandu a remercié la curatrice du trône qui n’a de cesse de « défendre les intérêts de la République de Moldavie dans les capitales européennes, de défendre la demande d’intégration de son pays dans l’Union européenne en ayant des discussions avec les responsables européens et les membres de diverses Maisons royales ». « De même, la Maison royale soutient plusieurs projets dans les domaines de l'éducation et de la culture et contribue au développement des relations économiques bilatérales en encourageant les entreprises roumaines à investir chez nous. Grâce à des efforts et à un soutien continus, la République de Moldavie réussira à devenir, dans un avenir proche, un membre de la famille des pays libres et développés du continent européen » a ajouté la dirigeante moldave. 

Ce n’est pas la première fois que la Maison royale de Roumanie se déplace dans cette ancienne province historique de la Roumanie devenue indépendante au lendemain de la chute du mur de Berlin (1991) et dont les frontières avec une entité séparatiste russe sont l’objet de toutes les attentions. Divers mouvements en Roumanie, y compris monarchistes, réclament le retour de la Moldavie dans le giron national. Le soutien affirmé à l'adhésion à l'Union européenne et les échanges fructueux avec la présidente Maia Sandu témoignent de l'engagement continu de la Couronne envers la Moldavie et de son rôle dans les enjeux régionaux actuels.

Copyright@Frederic de Natal

Date de dernière mise à jour : 16/11/2023

Ajouter un commentaire