Le roi de Norvège demande pardon aux autochtones de son royaume

Lors de son traditionnel discours de Nouvel An, le roi Harald V est revenu sur les crimes perpétrés contre les peuples autochtones de son royaume à qui il a subtilement demandé pardon. 

Chaque année, le roi Harald V s’est adressé à ses compatriotes pour le Nouvel An. Il s’est longuement attardé sur l’entraide au sein des familles et le conflit générationnel qui restent selon lui le prochain défi de son gouvernement. « Nous devons prendre soin les uns des autres, afin que nous ayons tous la possibilité de donner et de recevoir au cours de notre vie. Ensemble, nous créons une compréhension du bien et du mal afin que nous puissions nous comporter correctement les uns envers les autres et prendre soin de la confiance entre nous » a déclaré le monarque norvégien. « Je suis préoccupé par le fait qu'aujourd'hui en Norvège, un certain nombre de jeunes, mais aussi de personnes plus âgées, ne se sentent pas vus, compris et comptés. Je crains que cela ne crée de la colère et de la frustration qui pourraient nuire à notre communauté » a regretté le souverain très inquiet.

Un pardon pour l'Histoire

Harald V est revenu sur les travaux de la Commission Vérité et Réconciliation (CVR) dont le rapport final lui a été remis cet été. Au cours du XIXe siècle, la monarchie a décidé une norvégisation forcée de ses peuples autochtones. Une politique de ségrégation raciale et nationaliste mis en place afin de mettre fin au polythéisme des Samis, les Kvens et les Finlandais des forêts, leur imposer le norvégien comme unique langue. Des excès en tout genre ont été commis jusque dans les années 1980. « Des gens ont été privés de leur langue, de leur culture, de leur confiance en eux et de leur identité. Pour certains, cela leur a coûté la vie. Et tout cela a été fait au nom de l’édification de la nation – dans une Norvège qui, à l’époque elle-même, avait besoin de renforcer sa confiance en elle en tant que nation après 400 ans de domination danoise. La norvégisation a été une erreur pour nous tous » a déploré le monarque qui a subtilement présenté ses excuses à ses sujets les plus reculés du royaume.

« L’un des fondements de la construction d’une société repose sur la mesure dans laquelle nous sommes équipés, en tant que peuple et nation, pour faire face aux dangers et aux menaces. À la fois interne et externe. Notre protection la plus importante est un peuple robuste et persistant, capable de résister à un coup » a poursuivi le roi Harald V. « Nous ne pouvons pas tenir pour acquis la paix et la liberté, les ressources et les biens communs. Il faut monter la garde ! En fin de compte, l’état de préparation de la Norvège est la somme de la résilience de chaque individu » rappelle-t-il encore en guise de conclusion. Une leçon de vie pour le bien commun et celui l’unité du royaume.

Copyright@Frederic de Natal

Date de dernière mise à jour : 23/01/2024

Commentaires

  • Giuseppe Lozza
    • 1. Giuseppe Lozza Le 04/01/2024
    Gloire au Roi de Norvège, qui soutient la couronne avec tant de dignité: il est le trésor le plus précieux de son peuple, ainsi que, dans le passé, l'ont étés Haakon VII e Olaf V.

Ajouter un commentaire