Turin se prépare pour les funérailles du fils du dernier roi d’Italie

Le 10 février prochain, Turin va se voiler d’un drap noir. C’est dans cette ancienne capitale royale que seront célébrées les funérailles du prince Victor-Emmanuel de Savoie, héritier à la couronne d’Italie. De nombreux membres de l’aristocratie européenne feront le déplacement afin de rendre un ultime hommage au fils du dernier roi Umberto II. 

Turin se prépare à rendre un dernier hommage au prince Victor-Emmanuel de Savoie, prince de Naples C’est dans cette ancienne capitale royale, au sein de la cathédrale Saint-Jean-Baptiste de Turin, appelée aussi Duomo, que se dérouleront les funérailles du fils du roi Umberto II, programmées ce samedi 10 février 2024. Sept jours après son décès survenu à l’âge de 86 ans. C'est dans ce lieu consacré que repose le Saint-Suaire

Le Duomo de Turin se prépare a accueillir Victor-Emmanuel de Savoie

Un parterre de royaux pour les funérailles d'un prince héritier

Les funérailles débuteront à 15 heures et seront accessibles uniquement sur invitation. Une organisation en secteurs a été planifiée pour garantir une cérémonie ordonnée. En effet, elles seront marquées par la présence de nombreuses têtes couronnées et membres de l’aristocratie européenne. Parmi les personnalités royales attendues, citons Albert II de Monaco, Charles de Bourbon-Sicile accompagné de son épouse Camilla, duchesse de Calabre, le roi Siméon II de Bulgarie, du prince Serge de Yougoslavie, Amédée de Savoie-Aoste et sa famille. Les princesses Maria Pia, Maria-Gabrielle et Marie -Béatrice de Savoie, sœurs du défunt occuperont le premier rang lors de la cérémonie avec le prince Emmanuel-Philibert de Savoie et sa famille.  La princesse Astrid  de Belgique et son époux devraient représenter l’ancien roi Albert II et la reine Paola qui ont été expressément invités mais qui ne pourront se déplacer en raison d’une santé fragile. Le roi Felipe VI d’Espagne ne devrait pas être présent d’après la presse people italienne (qui ne semble pas avoir oublié le fâcheux incident lors de son mariage) tout comme aucun membre de la famille royale britannique (bien que l’on parle de la présence du duc de Kent). La maison royale d’Italie attendrait encore les réponses de la princesse Léa de Belgique, des princes du Liechtenstein, du prince Leka d'Albanie, Dom Duarte de Bragance et du Grand-duc George Romanov.

L'Italie écrit le dernier chapitre de son histoire monarchique

Escorté par la Garde d'Honneur des Tombes Royales du Panthéon, le cercueil reposera au sol, suivant la tradition établie lors des obsèques de la mère de Victor-Emmanuel de Savoie, la reine Maria José (1906-2001), née princesse belge. Le prince Victor-Emmanuel de Savoie a souhaité se faire inhumer avec le sceau royal. Une décision vue par beaucoup comme la volonté du prince de Naples de fermer le chapitre monarchique italien après lui. A la fin de la cérémonie, les membres de maison royale d’Italie et invités se rendront à la Basilique de Superga, nécropole des princes de Savoie et rois d’Italie. Selon les dernières volontés du prince Victor-Emmanuel de Savoie, il sera incinéré. Une première dans l’histoire de cette dynastie qui a régné tour à tour sur le duché de Savoie, le royaume de Piémont-Sardaigne puis d’Italie après le Risogimento (1861).  Un millier de personnes et autant de monarchistes sont attendus à Turin pour ce qui pourrait la journée de l'unité au sein d'uen mouvance divisée par une querelle dynastique.

Turin, capitale royale, le temps d'une journée

La circulation sera restreinte dans les rues avoisinantes à la cathédrale. Des barrières et des portails seront placés tout autour de la Piazza San Giovanni pour en réguler l'accès, par la police. Pour ceux souhaitant participer de loin, un écran géant sera installé sur la place voisine, répondant ainsi aux nombreuses demandes de participation dont la maison royale a été inondées. La cérémonie devrait être couverte par diverses chaînes de télévision. 

C’est en juin 1946 que la monarchie a été abolie lors d’un référendum truqué. Les institutions locales ne seront donc pas présentes, selon les dernières informations en cours. Le président de la Région Piémont, Alberto Cirio, et le maire de Turin, Stefano Lo Russo, ont confirmé leur absence, le premier étant occupé à Trieste pour le Jour du Souvenir. Il n’a pas été précisé si le Président de la République italienne, Sergio Mattarella, ni la Première ministre Georgia Meloni, feront le déplacement pour cette occasion.

Copyright@Frederic de Natal

Date de dernière mise à jour : 08/02/2024

Ajouter un commentaire