Emmanuel-Philibert de Savoie, souverain du Metaverse

Le prince Emmanuel-Philibert de Savoie s’est lancé dans un nouveau projet : The Royaland. Après avoir racheté un club de football qui porte le nom de sa famille, l'héritier de l'ancienne maison royale d’Italie se lance à la conquête du Metaverse. Il est soutenu par diverses maisons royales. 

Lors d’une interview publiée, il y a environ un an, accordée au Corriere della Sera, le prince Emmanuel-Philibert de Savoie avait annoncé qu’il souhaitait investir dans le monde du jeu virtuel et du Metaverse. « Un projet entrepreneurial très articulé qui se tourne vers les nouvelles générations, qui sera lié au Metavers, qui sera un incubateur d’idées et un jeu » avait déclaré, très mystérieux, le prince de Venise. Se qualifiant de co-fondateur et PDG de la future entreprise qui aura ses bureaux à la fois en Italie et aux Etats-Unis, il avait alors révélé le nom de ce projet : The RoyaLand.

 

 

Un prince plongé dans le monde du virtuel et du metaverse

La promesse a été tenue. Emmanuel-Philibert de Savoie a récemment partagé un post sur ses réseaux sociaux sur lesquels il annonce que le projet est né et a été lancé, avec en guise d’illustration une vidéo de présentation. « Libérez la royauté en vous ! Bienvenue à The Royaland où l'avenir du jeu virtuel vous attend ! Préparez-vous à entrer dans un royaume de fantaisie immersive, propulsé par une technologie d'intelligence artificielle de pointe, et plongez dans l'incroyable expérience comme jamais auparavant » peut-on lire sur le compte Instagram du petit-fils du roi Umberto II.  C’est sur le site officiel de The Royaland (une holding) que l’on trouve plus d’explications sur ce projet. La plate-forme fusionne le concept de Metaverse avec celui des jeux de rôle en ligne permettant à plusieurs joueurs de se connecter et de tous jouer en même temps, leur permettant de vivre une expérience de jeu à la fois solitaire et collective. Dans ce type de réalité virtuelle, les joueurs peuvent construire et personnaliser leurs avatars, construire leur royaume, gagner des récompenses, etc… afin d’atteindre des objectifs qui leur autorisent à interagir avec une communauté. L'esthétique médiévale néo-futuriste, que l’on peut apercevoir par exemple dans le jeu, s'accompagne d’une technologie moderne attentive aux questions écologiques et de durabilité. Selon la description officielle de la plateforme, l’entreprise du prince sera « égalitaire, avec un fort sens de la communauté et de la coopération ». 

Le prince Emmanuel-Philibert de Savoie a reçu le soutien de diverses maisons royales comme celle de Russie (Grand-duc Georges Romaonv) ou d’Albanie (Leka d’Albanie), des princes de Mecklembourg (Grand-duc Michael Borwin), de Bulgarie (Konstatntin de Saxe-Cobourg-Gotha, de Yougoslavie (Dimitri), de France (Charles-Philippe d’Orléans) et du Lesotho (prince Seeiso Bereng) dont les blasons s'affichent dans la vidéo de lancement. 

DR @Frederic de Natal

Date de dernière mise à jour : 07/08/2023

Ajouter un commentaire