Yasmine Murat se livre pour la Journée internationale des droits des Femmes

Princesse, mère mais femme avant tout, Yasmine Murat a répondu aux questions de l’actrice et metteur en scène Guila Clara Kessous, dirigeante de « Femina Vox », un forum créé pour faire entendre et reconnaitre les droits des femmes dans le monde. 

La princesse Yasmine est sur tous les fronts, même les plus inattendus. Après avoir annoncé qu’elle soutenait la panthéonisation d’André Citroën, dont la famille, venue des Pays-Bas et Pologne, reste un des fleurons dynastiques de l’industrie française, elle a décidé de se livrer au micro de l’actrice Guila Clara Kessous pour la Journée internationale des droits des Femmes, célébrée annuellement tous les 8 mars. Nommée Artiste de la Paix de l’UNESCO (2012), Guila Clara Kessous a lancé les « Accords de Sarah et Hajar » afin de promouvoir les femmes dans la diplomatie et les droits des femmes au Moyen-Orient. 

 

 

Le combat en faveur des droits de la femme, un engagement de tous les jours pour Yasmine Murat

Une initiative qui a attiré l’attention de Yasmine Murat, qui avant d’être princesse et mère, est avant tout une femme qui s’inscrit sur une ligne où se juxtaposent tradition et modernité. A la tête de l’association du Rayonnement français, qui entend faire découvrir et protéger la culture, les arts et le patrimoine français sous toutes ses formes, la princesse Yasmine Murat juge que le « combat des droits de la femme » est plus que jamais « d’actualité, même dans nos sociétés occidentales, et encore plus dans d’autres sociétés ». « Il faut continuer à en parler (…) », déclare l’épouse du prince Joachim Murat. Elle est marraine de la Fondation Eugène Napoléon, créée à la fin du XIXe par l’Impératrice Eugénie de Montijo, épouse de Napoléon III, afin d’y accueillir les jeunes femmes issues de milieux modestes et leur donner la chance d’évoluer dans la société. Un lieu qui permet encore aujourd’hui à des jeunes filles d’y séjourner, d’évoluer dans un environnement très sécurisé et de poursuivre leurs études. « Mon engagement envers le combat des femmes est de tous les jours », explique Yasmine Murat. Une bataille pour la reconnaissance des droits des femmes qu’elle a vécue elle-même à travers son parcours professionnel, pointant du doigt ces murs auxquels elle a fait face tout en regrettant ce « manque de solidarité et d’harmonie entre les femmes ».

La princesse Yasmine Murat a un modèle, sa mère, qui a toujours été une battante , qui a su s’adapter, travailleuse et qui n'a jamais reculé devant les épreuves, toujours dans le sourire ». « Ce sont nos mamans qui nous transmettent des valeurs » rappelle-t-elle avec justesse.  « Il faut travailler avec les hommes, mains dans la main, car nous sommes complémentaires. (…) Le bien de l’un sert le bien de l’autre », ajoute Yasmine Murat. Un message fort à l’attention des jeunes générations qui ne manqueront pas d’apprécier l’engagement d’une princesse attentive aux droit des Femmes dans le monde.

Copyright@Frederic de Natal

Date de dernière mise à jour : 08/03/2024

Ajouter un commentaire