Louis XX, un Franco très discret à Paris

Louis de bourbonC’est très discrètement que le prince Louis-Alphonse de Bourbon est venu assister à la messe  du 350ème d’anniversaire de la fondation de l’Hôtel des Invalides, à Paris.  Accompagné du prince Charles-Emmanuel de Bourbon, le prétendant au trône de France a tenu à rendre hommage à son ancêtre Louis XIV qui a laissé en héritage cet édifice qui abrite  également le tombeau de l’empereur Napoléon Ier et le Musée de l’armée.  Une brève visite avant de repartir en Espagne où l’arrière-petit-fils du général Franco pourrait perdre sa propriété du Pazo de Meirás, réclamée par le gouvernement de coalition de gauche qui accuse les Franco de l’avoir acquise illégalement.

Une venue discrète à l’image de ce prince et de ses prédécesseurs à la couronne de France. Situation de Covid -19 oblige, il y’avait peu de monde aujourd’hui à l’Hôtel national des Invalides pour les 350 ans de l’anniversaire de fondation de ce prestigieux édifice par Louis XIV. Aucun des Cercles Légitimistes ni son propre organe officiel,  l’Institut de la maison de Bourbon (IMB), n’avaient averti de la venue du prince  Louis-Alphonse de Bourbon à Paris. C’est Monseigneur Romanet qui a accueilli le duc d’Anjou entouré d’officiers représentant les Forces françaises dont le Général de brigade Henri de Medlege, fraîchement nommé directeur du musée de l'Armée, ou encore le Général Christophe Abad, Gouverneur militaire de Paris. Une messe des plus sobres à laquelle a assisté le prince Charles-Emmanuel de Bourbon-Parme, lequel représente également le duc d’Anjou en France, parmi une assistance des plus clairsemées. A peine une centaine de personnes étaient présentes dans la Cathédrale Saint-Louis des Invalides pavoisée de drapeaux tricolores.

Louis de bourbon et mgr RomanetPeu après la sortie de la messe, les participants, bénévoles de l’Ordre de Malte,  ont rejoint les jardins de l’Hôtel des Invalides en présence des vétérans. En raison du coronavirus, les invités ont été tenus loin des autorités officielles et du prince Louis-Alphonse de Bourbon qui portait un masque de protection. Lecture poignante d’un discours qui a rendu hommage au roi-soleil Louis XIV, à l’origine d’une «  des plus belles créations de son règne » et dont la présence du prince assure le lien historique. « Cet hôtel des Invalides est grandiose dans sa conception (…) pour deux raisons : il devait témoigner du rayonnement du roi et de la grandeur de la France (…) qui fit construit pour accueillir ses serviteurs » affirme le Général Christophe de Saint-Chamas qui rappelle que Sébastien Le Prestre, marquis de Vauban comme Napoléon Ier dorment ici. Photos, quelques mots échangés, le prince Louis-Alphonse de Bourbon a ravi de sa présence les quelques Légitimistes, jeunes et plus vieux, venus assister à cette cérémonie et saluer leur « souverain de jure ».

Un souffle d’air pour le duc d’Anjou qui, une fois reparti en Espagne, va entamer un nouveau marathon judiciaire contre le gouvernement espagnol. Arrière-petit-fils du général Franco, dirigeant de l’Espagne de 1936 à 1975, la coalition de gauche a exigé que le prince et sa famille restituent sans compensation la propriété familiale de la Pazo de Meirá. Afin de faire valoir ses droits, le gouvernement de Pedro Sanchez a ressorti les documents officiels qui montrent que le régime franquiste a octroyé de manière illégale (1941) cette ferme que le dictateur a transformé en véritable palais néo-médiéval. Après avoir obtenu l’exhumation des restes du caudillo en 2019, après un an de bataille juridique et rebondissements en tout genre, le gouvernement entend continuer son combat anachronique contre tout ce qui rappelle le régime franquiste. A commencer par son représentant le plus direct, le prince Louis-Alphonse de Bourbon, soutien du parti Vox et  que certains en Espagne verraient bien comme une alternative crédible au roi Felipe VI et sa fille, Léonor, princesse des Asturies.

Copyright@Frederic de Natal

Photos@Mathieu Aguilar Rodrigues

Date de dernière mise à jour : 14/09/2020

Ajouter un commentaire