Louis de Bourbon préoccupé par l'avenir de la France

Prétendant au trône de France, le prince Louis-Alphonse de Bourbon, chef de la Maison de Bourbon, a partagé ses vœux pour l'année 2024. Dans un discours empreint de préoccupations pour l'avenir de la France, le duc d’Anjou a dressé un bilan de la situation actuelle du pays et a plaidé en faveur de son unité. 

Descendant en ligne droite du roi Louis XIV, le prince Louis-Alphonse de Bourbon, 49 ans, a décidé de s’adresser aux Français en publiant ses vœux dans le Journal du Dimanche (JDD). Le prétendant (légitimiste) au trône France, a dressé un bilan sans équivoque de l'état actuel de la France. « En cette période de vœux, je ne peux m’empêcher de penser à ce que je disais l’an passé, dans les mêmes circonstances. Je souhaitais à tous une « bonne année » car j’espérais qu’après la crise sanitaire qui nous avait tous atteints, la raison et la sagesse reviendraient animer la société civile » a déclaré le duc d’Anjou.

 

Louis-Alphonse de Bourbon dénonce l'état anarchique de la France

Si le prince Louis-Alphonse a souligné les progrès partiels vers le réalisme et le Bien Commun au cours de l’année passée, il a exprimé sa préoccupation face à l'affaiblissement continu de la vie publique en France. Dans ses mots aux Français, il a déploré la croissance de l'insécurité, touchant désormais non seulement les zones urbaines mais aussi les campagnes, celle des violences envers les femmes, les enfants et les personnes âgées. Le cousin du roi Felipe VI d'Espagne a également mis en lumière le recul de l'influence de la France sur la scène internationale, particulièrement en Afrique, attribuant cela à l'abandon de ses grands corps de la fonction publique, tels que le corps diplomatique et les Préfets. 

 

 

Un prince qui appelle les Français à faire front 

Louis-Alphonse de Bourbon a évoqué des sujets d'inquiétude tels que les questions éthiques et les législations qu'il considère comme « vraiment contre nature » (IVG, transexualité ...ect -ndlr). Il a exhorté à la recherche de solutions urgentes tout en pointant du doigt l'importance de préserver une vision à long terme, avec une référence à Saint-Louis et Sainte Jeanne d'Arc, faisant part de ses espoirs de voir la France retrouver les promesses de son baptême. Malgré ces défis auxquels la France va devoir faire face, le prince Louis-Alphonse s'est toutefois montré optimiste notant une prise de conscience qui ne cesse de monter chez les Français. « Si les puissances de destruction et de démolitions sont nombreuses, le sont aussi celles du renouveau. Il est apparu ces derniers mois que les Français, toujours plus nombreux, semblent sortir de leur torpeur et reprennent leur destin en main » écrit le duc d’Anjou. Il a salué l'ouverture du débat politique sur des questions cruciales telles que « l'immigration massive par laquelle, non seulement le devenir de la France, mais celui de l’Europe entière, semblent menacés », l'éducation publique « sacrifiée ces derniers temps et laissant une jeunesse dans l’ignorance qui accroît du même coup les inégalités sociales et la justice », appelant à des solutions à court terme tout en insistant sur l'importance de maintenir une vision à long terme pour éclairer le chemin de la nation.

Bien qu’il soit contesté dans ses droits à la couronne par la branche des Orléans, dirigée par le prince Jean d’Orléans, comte de Paris, loin des querelles qui divisent la mouvance royaliste, à travers ses vœux, le prince Louis-Alphonse de Bourbon a souhaité lancer un appel à l'unité et à la préservation des valeurs fondamentales. Reste à savoir si cet aîné de la Maison Bourbon sera entendu par les Français qui ne savent plus à qui s'adresser pour répondre à leurs questions  ? 

Copyright@Frederic de Natal

Date de dernière mise à jour : 25/01/2024

Ajouter un commentaire