Louis de Bourbon conservera le Pazo de Meirás de Franco

Louis de Bourbon Photo@europapress C’est une victoire inattendue pour celui qui est considéré comme le chef de la Maison Franco en Espagne. Egalement un des héritiers au trône de France, le prince Louis-Alphonse de Bourbon pourra conserver les clefs du Pazo de Meirás, la demeure offerte par le gouvernement franquiste au caudillo et que souhaitait récupérer l’actuel gouvernement socialiste. Par une ordonnance, le tribunal provincial de La Corogne a ordonné au Premier ministre Pédro Sanchez de restituer le contenu et les biens de cette propriété historique à la famille du dictateur.

Pazo de MeirasIl est à la fois  l’héritier du duché de Franco et de celui du trône de France. A tout juste 47 ans, le prince Louis-Alphonse de Bourbon peut sabler le champagne. Le tribunal provincial de La Corogne vient de rendre sa décision dans l’affaire qui opposait l’arrière- petit-fils de Franco et les membres de sa famille au gouvernement de coalition socialiste. Dans sa volonté d’éradiquer toute trace de franquisme en Espagne, Pedro Sanchez avait ordonné aux Franco de déménager de leur château du Pazo de Meirás. Une demeure offerte par les franquistes au Caudillo mais dans des conditions controversées. Le gouvernement n’avait pas tardé à faire saisir les biens du prince et de sa famille l’année dernière, un lieu cher au descendant d’Henri IV, puisqu’il y a passé une partie de sa lune de miel avec Maria-Margarita Vargas, son épouse.

Louis de Bourbon Photo@LaLégitimitéEn outre, le tribunal a fait remarquer que la famille Franco avait « bien sur »  le droit de faire valoir son héritage sur le Pazo de Meirás, une demeure estimée à plusieurs millions d’euros. « L’administration a saisi  des biens »   qui, dans certains cas, sont la propriété « d'une personne qui n'a été ni poursuivie, ni condamnée à quoi que ce soit (…) » précise le jugement qui est lapidaire envers le gouvernement espagnol. Pour cette raison, Louis-Alphonse de Bourbon et la famille Franco peuvent demander au gouvernement « par le biais du tribunal » de leur permettre d'accéder à l'intérieur de ce qui fut leur résidence d'été pendant des décennies afin récupérer leurs biens et effets personnels. Enfin, le tribunal a fustigé les actions du gouvernement qui aurait agi en toute illégalité contre la famille du prince qui « disposera de la propriété et en fera ce bon leur semble ». Une victoire importante pour Louis-Alphonse de Bourbon. Depuis deux ans, le prince se bat contre la coalition au pouvoir. Un gouvernement qui avait déjà obtenu  l’exhumation du Caudillo hors des murs de la Vallée de Los Caïdos, où il reposait depuis sa mort en 1975. Une décision qui avait fait resurgir les divisions en Espagne et mis sur le devant de la scène le prince Louis-Alphonse de Bourbon. Un duc d’Anjou qui, par le passé, a assumé publiquement l’héritage du général Franco et marqué les esprits en octobre 2019, en conduisant le cortège funéraire de son arrière-grand-père.

Résidant à l’année à Madrid et soutien actif du mouvement Vox, le prince Louis-Alphonse de Bourbon serait attendu le 25 et 26 août prochain à Sainte  Anne d’Auray, en Bretagne afin de se recueillir devant la statue du comte de Chambord et faire un tour sur la terre des chouans. Si l’Institut de la Maison de Bourbon (IMB) a récemment sondé les autorités religieuses de ce site reconnu, l’organe officiel de représentation du duc d’Anjou ne confirme pas pour autant sa présence en raison de la pandémie de covid-19.  

Copyright@Frederic de Natal

Date de dernière mise à jour : 26/04/2021

Commentaires

  • Philippe Meilhac
    • 1. Philippe Meilhac Le 29/04/2021
    Dieu merci, il existe encore des tribunaux idoines ! Justice a été faite.
  • Antigone
    • 2. Antigone Le 26/04/2021
    C’est effectivement une belle victoire, si c’est définitif. Bravo à lui.

Ajouter un commentaire