Jean d'Orléans appelle à une révolution écologique

Le prince Jean d'Orléans a pris la parole afin de partager son inquiétude face à la crise climatique mondiale. Dans un message percutant, le prince a rappelé l'urgence d'une action coordonnée et réfléchie pour faire face à la dégradation de notre environnement.

À l'heure où la 28ème conférence des parties (COP 28) de la Convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques se déroule à Dubaï, le prince Jean d'Orléans a exprimé ses préoccupations quant à la tendance actuelle de l'inaction au niveau national, soulignant la nécessité de politiques environnementales rationnelles et concertées. " Le dérèglement climatique prédit par le GIEC est devenu sensible dans la vie de tous, l’urgence d’agir se fait évidente et des cris d’alarme retentissent à tous les niveaux" rappelle le descendant du roi Louis-Philippe Ier sur son site officiel. Critiquant fermement la récente présentation de la planification écologique en France, la qualifiant de catalogue de mesures ponctuelles sans vision globale ni projet cohérent, dans son communiqué, le prince appelle à un changement de paradigme économique. Tout en soulignant la nécessité d'une transition vers une économie axée sur le "plein développement des hommes" et la satisfaction des besoins essentiels, plutôt que sur la croissance effrénée de la production et de l'accumulation. 

 

 

Le comte de Paris appelle les écologistes, loin de toute logique électoraliste, à le rejoindre

Face à l'urgence écologique, le prince Jean d'Orléans plaide pour une véritable révolution écologique, soulignant l'importance d'une planification réelle et d'une politique écologique résolue. Il appelle à l'organisation des défenseurs de l'environnement, les incitant à se rassembler sur des bases écologiques objectives et des définitions consensuelles et d’abandonner leur logique purement électoraliste. "Tout est prêt pour des actions efficaces et immédiates"  pointe du doigt le comte de Paris. Le prince, auteur d'un "Manifeste pour une écologie politique", offre son soutien total à toute initiative qui se placerait dans sa pensée et ses pas. Un appel qui résonne comme une invitation à toutes les bonnes volontés, indépendamment de leur origine politique, pour se fédérer et faire pression sur les gouvernements et les partis afin de placer l'urgence climatique au cœur des préoccupations. 

En ces temps cruciaux, le prince Jean d'Orléans , chef de la Maison royale de France, se positionne comme un défenseur engagé pour un avenir écologique plus prometteur.

Copyright@Frederic de Natal

Date de dernière mise à jour : 06/12/2023

Commentaires

  • catherine ailesse
    • 1. catherine ailesse Le 09/12/2023
    zut alors ! faut comprendre qui est le GIEC et de qui il est composé, et ensuite, il faut écouter les autres climatologues, bien plus nombreux que ceux que le GIEC ( un organisme politique et non scientifique ) sélectionne , qui affirment et démontrent que cette histoire de climat n'a rien à voir avec ce qu'en dit le GIEC.


    il faut bien lire chaque mot dans cette définition car il ne s'agir pas de scientifiques mais d'hommes au pouvoir qui sélectionnent dans les études scientifiques ce qui convient à leur discours .

    "Il ne s’agit donc pas d’un laboratoire de recherche, mais d’un organisme qui effectue une évaluation et une synthèse des travaux de recherche menés dans les laboratoires du monde entier."

    https://jancovici.com/changement-climatique/croire-les-scientifiques/quest-ce-que-le-giec/

    C'est exactement pour cela que beaucoup de climatologues sont furieux car ils savent que ce que le GIEC conclut est toujours hors contexte des études qui leur sont fournies. https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-ras-le-bol-des-scientifiques-218285?fbclid=IwAR0LcMaQwg0ZulccB74le8hAivAz37ix1bLFIGRxyP7CXVDsQsghJM5QdwI
  • NOEL-CHALMEL Hugues / Thérèse
    • 2. NOEL-CHALMEL Hugues / Thérèse Le 07/12/2023
    Tous mes encouragements au Prince, d'autant plus qu'il insiste sur la nécessité de "satisfaire les besoins essentiels de la personne (santé, éducation, culture, logement, conditions de travail, protection sociale, environnement) dans des conditions de travail dignes et valorisantes". Je soutiens son appel à un "oecuménisme"politique sur ces thèmes réellement essentiels et urgents...
    Je présente mes respects au Prince Jean.
    Hugues NOEL

Ajouter un commentaire