Le chef de la Maison d’Oldenbourg est décédé

La noblesse allemande est en deuil : le prince Christophe de Schleswig-Holstein, chef de la maison d’Oldenbourg, est décédé à l'âge de 74 ans des suites d'une longue maladie.

C’est une page de l’histoire allemande qui vient de se tourner. La Fondation Louisenlund a annoncé le décès du prince Christophe de Schleswig-Holstein, 74 ans, chef de la Maison d’Oldenburg, « des suites d'une longue maladie qu'il avait supportée avec beaucoup de force et de confiance » comme le précise le communiqué officiel

 

 

Une maison qui a donné des souverains à l'Europe entière

Descendant du roi Christian III du Danemark, Christophe de Schleswig-Holstein était un ingénieur agronome de formation et un important propriétaire foncier (notamment dans le secteur agricole, forestier et immobilier). Réserviste dans l'armée allemande pendant deux ans, avec le grade de lieutenant, c’est en septembre 1980, au décès de son père, qu’il prend la tête de la fondation Glücksburg et de ses différentes branches. Il laisse derrière lui son épouse la princesse Elisabeth de Lippe-Weißenfeld, avec laquelle il était marié depuis 1981, et ses quatre enfants : la princesse Sophie (1983), le prince Friedrich Ferdinand (1985, nouveau chef de famille), le prince Constantin (1986) et le prince Léopold de Schleswig-Holstein (1991).

Il était l’héritier du duché de Schleswig-Holstein-Sonderburg-Glücksburg dont la couronne fut emportée en 1918, peu de temps après la Première Guerre mondiale. Maison prestigieuse, la dynastie d’Oldenbourg a donné de nombreux souverains et souveraines au Danemark, à la Grèce, à la Russie, la Norvège, à la Suède et plus récemment au Royaume-Uni avec l’avènement du roi Charles III (2022).

Copyright@Frederic de Natal

 

 

Date de dernière mise à jour : 30/09/2023

Ajouter un commentaire