Ibrahim de Johor, nouveau Yang di- Pertuan Agong de Malaisie

Le royaume de Malaisie a un nouveau souverain de cinq ans. Monarchie élective,  le sultan Ibrahim de Johor est reconnu pour avoir une haute opinion de son rôle et pour sa franchise. 

C'est au cours d'une cérémonie haute en couleur, organisée au Palais royal de Kuala Lumpur, que le sultan Ibrahim de Johor, un État dans le sud de la Malaisie, a été officiellement installé en tant que 17e monarque Yang di- Pertuan Agong ») de cette monarchie élective.  Agé de 65 ans, il succède au sultan Abdullah Ahmad Shah, qui a achevé son mandat de cinq ans en tant que souverain fédéral et qui est reparti diriger le royaume de Pahang qu'il possède héréditairement. 

 

 

Un monarque qui ne va pas hésiter à s'implique dans les affaires du royaume

Ces dernières années, l’institution royale, bien que purement cérémonielle, a vu son influence s’accroître dans un contexte de tensions politiques persistantes. Un défi pour le sultan Ibrahim, personnalité atypique, qui est reconnu pour sa franchise. Il n'hésite pas d'ailleurs à s'impliquer dans les affaires du pays, laissant penser que les relations entre le monarque et le Premier ministre Anwar Ibrahim, lui-même connu pour avoir une haute opinion de sa fonction et des pouvoirs que lui octroient la Constitution, pourrait être très tendues à court terme.

Doté d'une fortune considérable (dont une collection importante de voitures et de moto de luxe), le sultan Ibrahim a également beaucoup investi dans des projets commerciaux et écologiques, réalisés en partenariat avec la Chine. La Malaisie compte 13 États, mais neuf seulement ont des familles royales, certaines dont les racines remontent à des siècles. Royaumes malais qui étaient des États indépendants jusqu'à ce qu'ils soient réunis par les Britanniques avant la proclamation de l'indépendance de cette fédération en septembre 1963.

Copyright@Frederic de Natal

Date de dernière mise à jour : 01/02/2024

Ajouter un commentaire