Le roi du Cambodge, véritable VRP de son pays en France

Le roi Norodom Sihamoni a rencontré le président Emmanuel Macron lors de sa visite officielle en France. Le dirigeant français a promis une aide financière au royaume cambodgien pour les secteurs de la santé et de la culture, et a encouragé la candidature de l’État Khmer afin qu’il accueille sur son territoire le XXe sommet de la Francophonie prévu en 2026.

Ancien territoire de l’Indochine française, le Cambodge a maintenu des liens privilégiés avec l’Hexagone sur le plan économique, culturel et politique. Monarque électif et héréditaire, le roi Norodom Sihamoni règne sur son pays depuis 2004. Francophone et francophile, ancien professeur de danse à Paris entre 1981 et 2000, le souverain khmer bénéficie d’une solide popularité dans son pays. Bien que les pouvoirs soient concentrés entre les mains du Premier ministre, le monarque est l’image de la réussite d’un pays qui s’est à nouveau imposé internationalement après avoir vécu une longue guerre civile, marqué par un  génocide de masse organisé par les marxistes (1975-1979). Il est considéré comme le père de la Nation. Norodom Sihamoni s’est rendu en France du 13 au 18 novembre 2023. Une visite qui coïncide avec le 70e anniversaire de l’indépendance du royaume. 

 

 

Une visite qui renforce les liens d'amitié entre la République française et la monarchie cambodgienne

Durant son séjour, il a rencontré le président Emmanuel Macron et divers ministres du gouvernement français. « Le roi a noté l'attention particulière que la France porte au Cambodge à travers de nombreuses formes d'assistance, tant sur le plan du développement socio-économique que celui de la culture» a indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, à l'issue de la réunion entre les deux chefs d'État qui s'est tenue le 13 novembre. Il ajoute que le souverain a également exprimé sa gratitude au gouvernement français pour son rôle clé dans la préservation de la culture cambodgienne et du parc archéologique d'Angkor. Un projet prioritaire pour l’Hexagone qui est engagé dans la restauration des temples de cette cité enfouie par la jungle après avoir été abandonnée au cours du XVIe siècle avant d’être redécouverte deux siècles plus tard par des explorateurs français.  Selon le ministère, Emmanuel Macron a réaffirmé l'engagement de la France à poursuivre son aide dans divers secteurs, notamment celui de la santé à travers des programmes de prévention de la transmission des maladies de l'animal à l'homme, la téléchirurgie et l'utilisation de l'intelligence artificielle. « Nous assisterons également le Cambodge avec un soutien culturel, notamment le projet de réparation des sculptures en bronze de Vishnu qui seront exposées en France. Nous enverrons également des techniciens français pour étudier et réparer le Pavillon Napoléon III du Palais Royal de Phnom Penh » a déclaré le dirigeant français.  

Lors de cet entretien, Emmanuel Macron a encouragé le Cambodge à faire acte de candidature afin d’accueillir le XXe sommet de la Francophonie prévu en 2026 et qu’il la soutiendrait « Le soutien de la France n’a pas de prix et reflète la volonté de renforcer la présence incontournable de la France en Asie » a déclaré le monarque ravi de ce renforcement des liens d’amitié Paris et Phnom Penh.  Le monarque khmer s’est aussi rendu au Château de Fontainebleau, prolongeant la visite au-delà du temps prévu, fasciné par la richesse de ce lieu emblématique de l’Histoire de France dont il est aussi un passionné averti.

DR@Frederic de Natal

Date de dernière mise à jour : 23/11/2023

Ajouter un commentaire