Ouattara Ier, Roi des Éléphants de Côte d'Ivoire ?

Dans l’euphorie de la victoire des Éléphants de Côte d’Ivoire à la CAN 2023 (/2024), le conseiller technique du Président Alassane Dramane Ouattara a fait une proposition étonnante : celle de couronner ce direct descendant des Empereurs de Kong, monarque de ce pays de l’Afrique de l’Ouest.  

La Côte d’Ivoire a accueilli la Coupe d’Afrique des Nations (CAN). Un événement qui a fait passer ses habitants par tous les stades. Tristesse, colère, espoir, cette ancienne colonie française a réussi l’exploit de se qualifier en finale et remporter la victoire sur ses adversaires nigérian. Une vague d’euphorie a balayé le pays des Éléphants, l’animal symbole de ce pays et le nom de l’équipe nationale de Football, le 11 février 2024. C'est la 3ème fois que cette dernière remporte la CAN et la première fois à domicile. Pris dans l’enthousiasme général, Lassina Ouattara a fait une déclaration assez étonnante comme le rapporte Afrik Soir, largement commentée dans les maquis d’Abidjan, restaurants locaux prisés des habitants de la Perle des Lagunes et continuent encore actuellement de refaire le match-vainqueur autour d’une bière Solibra. 

Alassane Dramane Ouattara, Président de Côte d'Ivoire

Un Elephant, ça ne se trompe pas 

Fraîchement nommé au poste de Conseiller technique du Président Alassane Dramane Ouattara (ADO), avec lequel il n’a aucun lien de parenté, Lassina Ouattara, a proposé qu’il soit couronné « roi de la Côte d’Ivoire ».  « Monsieur le Président, on est encore là. On l’a dit. On veut faire un royaume, vous serez roi de la Côte d’Ivoire » a déclaré celui qui est aussi maire de l’emblématique Korhogo, ville située dans le nord du pays. Si certains se sont amusés de cette proposition, jugée ubuesque, d’autres se sont inquiétés de cette tournure politique qui pourrait diviser la Côte d’Ivoire. 

Awoula Tanoe Désires, roi de Grand Bassam. Photo Ivoir' Soir

Une République dotée d'une Chambre des Rois et des Chefs Traditionnels

L’ancienne Côte des dents s’est dotée en 2015 d’une Chambre des Rois et des Chefs Traditionnels de Côte d'Ivoire, reconnue comme organe faisant partie intégrante du paysage institutionnel de la IIIe République. Une assemblée dont les principaux membres sont régulièrement reçus par le Président Alassane drame Ouattara, lui-même détenteur d’une généalogie royale éloquente. Le dirigeant ivoirien est un descendant du fondateur de l’Empire de Kong, Sékou Ouattara (1665-1745) dont les frontières se sont étalées entre l’actuel Burkina Faso et la Côte d’Ivoire. Dans les années 1730, l'empire Kong est devenu un des plus grands États de l'Afrique occidentale au sud du fleuve Niger, rival de l’Empire Mossi et un carrefour réputé d’études islamiques. En 1887, victime de ses divisions, la monarchie de Kong tombe face aux assauts de l’Almamy (Commandeur des Croyants) Samory Touré, un guerrier peul qui a lancé son djihad et qui va imposer doucement son pouvoir.  Une lignée royale qui est cependant contestée par des historiens et des essayistes comme Charles Onana qui accuse le président de s’être rattaché illégitimement à la maison impériale défunte pour mieux assoir son pouvoir.

Mais que les Ivoiriens se rassurent. Bien que des exemples ne manquent pas en Afrique, plus ou moins réussis comme avec les Bongo qui ont caressé l'espoir de devenir sultans du Gabon, Bokassa Ier devenu Empereur du Centrafrique damant le pion au président Zaïrois Mobutu Sese Seko qui a envisagé de devenir souverain des Bantous ou encore Albert Kalondji, devenu monarque d’un Kasaï sécessioniste, Alassane Dramane Ouattara n’a pas l’intention de se faire sacrer roi de la Côte d’Ivoire. Il est  probable que cette idée ne soit ici que le fruit d’une expression de gratitude de la part d’un partisan zélé, débordé par cette ferveur qui a accompagnée de la victoire des Éléphants dcomme le faire remarquer très justement, avec humour, Afrik Soir dans son édition. C'est aussi cela la magie du Football en Afrique. 

Copyright@Frederic de Natal

Date de dernière mise à jour : 22/02/2024

Ajouter un commentaire