Le roi Abdallah II demande aux États-Unis de faire pression sur Israël

A travers un geste diplomatique significatif, le roi Abdallah II de Jordanie et le président américain Joe Biden ont récemment échangé lors d'un appel téléphonique sur la situation au Proche-Orient. Le monarque Hachémite a réclamé une nouvelle fois à la mise en place d’un cessez-le-feu immédiat dans la bande de Gaza et le respect de l'indépendance palestinienne.

Le jeudi 7 décembre 2023, le roi Abdallah II de Jordanie s'est entretenu téléphoniquement avec le président américain Joe Biden de la situation au Proche-Orient, appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza tout en soulignant l'importance de protéger les civils pris au milieu du conflit entre Israël et le mouvement terroriste palestinien Hamas. Les deux dirigeants, qui se sont rencontrés à diverses reprises par le passé, ont convenu de l'urgence de maintenir une coordination, de déployer des efforts concertés pour mettre fin à la guerre et instaurer une paix durable, afin d'aboutir à à aboutir à une solution à deux États.

 

Le roi Abdallah II demande aux États-Unis de faire pression sur Israël afin de favoriser la paix et une solution à deux États

Le souverain jordanien a réaffirmé le rejet catégorique de toute tentative de déplacement forcé des Palestiniens à l'intérieur ou à l'extérieur de Gaza. Il a également condamné fermement toute tentative de réoccupation d'une partie quelconque de la bande de Gaza. Sa Majesté a souligné l'importance de préserver l'unité territoriale entre la Cisjordanie et Gaza, soulignant qu'ensemble, elles forment l'État palestinien tels que les Accords d'Oslo les ont défini. Cet appel a également abordé les développements préoccupants en Cisjordanie et à Jérusalem. Le roi Abdallah II a insisté sur l'importance de maintenir le calme, mettant en garde contre une escalade israélienne dangereuse et les actes violents perpétrés par des colons extrémistes contre les Palestiniens. Il a averti que de telles actions pourraient étendre le conflit et créer le chaos en Occident. 

Cet entretien aux apparences anodines  marque pourtant une étape cruciale dans les efforts diplomatiques visant à mettre fin au conflit à Gaza et à promouvoir la paix dans la région. Selon un communiqué de la Cour royale, les discussions ont également porté sur la nécessité de garantir la livraison rapide d'une aide humanitaire et de secours suffisante à Gaza. Le monarque a averti que la situation humanitaire pourrait se détériorer davantage si les opérations militaires se poursuivent. Le roi Abdallah II a exprimé sa profonde préoccupation quant à l'impact dévastateur sur la population civile et rappelé la nécessité d'une action immédiate pour atténuer la souffrance des personnes touchées. Des craintes déjà exprimées lors de sa rencontre début décembre avec la vice-présidente américaine Kamala Harris. 

Copyright@Frederic de Natal

Date de dernière mise à jour : 12/12/2023

Ajouter un commentaire