Usebuyile ! Le retour de la princesse Charlène sur le Rocher

Le retour de la princesse Charlène à Monaco ©Eric Mathon / Princely Palace, MonacoC’est le feuilleton people de l’année. Partie en Afrique du Sud depuis plusieurs mois, son départ de la principauté de Monaco a alimenté toutes les feuilles de chou de la presse internationale. De spéculations diverses en commentaires incendiaires sur les réseaux sociaux, la princesse Charlène aurait contracté une infection ORL (oto-rhino-laryngologique) nécessitant plusieurs interventions chirurgicales et empêchant tout transport aéroporté. Enfin revenue sur le Rocher hier, le palais princier a immédiatement mis en ligne des photos du bonheur retrouvé entre la princesse Charlène, son mari Albert II et leurs deux enfants. 

Princesse Charlène et sa famille ©Eric Mathon / Princely Palace, MonacoC’est le quotidien « Nice Matin » qui a créé le buzz sur les réseaux sociaux des aficionados du Gotha, aussitôt reprise par tous les médias qui ont annoncé le retour de la princesse Charlène à Monaco, après des mois d’absence et de spéculations diverses. Partie en Afrique du Sud, son pays d’adoption et où elle a grandi une large partie de sa vie, l’épouse du prince Albert II n’a pu fêter son dixième anniversaire de mariage avec lui et ses enfants, restés seuls sur le Rocher. Très vite des rumeurs de divorce ont pointé le bout de leur nez que le palais princier a bien eu du mal à démentir en dépit d’une communication qui a laissé dubitatif plus d’un expert en Gotha et les internautes. Pourtant selon sa fondation, la princesse Charlène n’était supposée rester quelques jours dans le pays de Nelson Mandela afin de lancer sa campagne de protection des animaux et de repartir rejoindre sa famille. C’est pendant son séjour qu’elle aurait ressenti de vives douleurs à l'oreille, au nez et à la gorge, l’obligeant à suivre un lourd traitement sur place.

Le roi Misuzulu Sinqobile kaZwelithini et la princesse CharlèneSes rares apparitions dans la presse ou sur Instagram, visage amaigri, ont fait craindre le pire un moment. En septembre, elle aété admise en urgence à l’hôpital sous un pseudonyme après s’être effondrée dans le lodge où elle séjournait. Opérée rapidement, elle était finalement ressortie le lendemain de l’hôpital de Durban alors que les médias se faisaient l'écho du mystérieux retour de Nicole Coste pour les 18 ans de son fils, né d’une relation avec Albert II. Une interview donnée au magazine Paris Match par cette ancienne hôtesse de l’air s’épanchant volontiers sur le caractère de la princesse de Monaco. Très agacé par toute cette agitation, le prince Albert II est monté de nombreuses fois au créneau, réclamant que cessent toutes ces fausses informations autour de son épouse, promettant qu’elle serait bien de retour pour la fête nationale de Monaco, le 19 novembre. 

Chose promise, chose due. « Cela a été une période très difficile d'être ici, mais en même temps ce fut merveilleux d'être de retour en Afrique du Sud. Je voudrais remercier les médecins qui ont effectué un travail formidable afin de m’aider. Merci à l'Afrique du Sud, merci à tous et que Dieu vous bénisse » a déclaré hier la princesse Charlène sur le tarmac de l’aéroport de Durban et en présence du roi Misuzulu Sinqobile kaZwelithini. Accompagné de son nouveau chien, un Rhodesian Ridgeback, Charlène, c’est par un le biais d’un jet privé affrété par la principauté que l’ancienne nageuse olympique est rentrée sur le Rocher à la grande satisfaction et soulagement des deux côtés de sa famille respective. Comme à son habitude, le palais princier a très rapidement mis en ligne des photos touchantes afin de mettre un terme définitif aux rumeurs actuelles et démontrer à tout un chacun que le bonheur retrouvé d’un homme et d’une femme, d’une mère et de ses enfants trop longtemps séparés, n'était pas un vain mot.

Copyright@Frederic de Natal

Date de dernière mise à jour : 09/11/2021

Commentaires

  • Kardaillac
    • 1. Kardaillac Le 10/11/2021
    Dans le transport aéroporté, il faut un casque lourd ; ce qui peut-être aurait convenu à une convalescente ORL.
    Dans un transport aérien, on met juste des écouteurs pour entendre une musique d'ascenseur.
    Humour !

Ajouter un commentaire